PROTECTIONS CONTRE LES SORCIERS

PROTECTIONS CONTRE LES SORCIERS

Le statut de la sorcellerie est si élevé qu'il ne saurait être dominé, mais en aucun cas anéanti, que par de très hautes divinités demeurant en contact avec lui, car étrangement apparentées à lui. Ces divinités sont capables de communiquer aux hommes la force nécessaire pour ne jamais ou pour ne plus lui céder comme pour ne pas être molesté par ses suppôts. Il s'agit de divinités ayant notamment pour fonction de préserver vis-à-vis de lui l'intégrité des puissances divines.

Pour demeurer ce qu'est le principe de la sorcellerie, le monde des sorciers doit lui aussi être maintenu dans ses propres limites. Il a ses propres lois et ses propres interdits: loi de réciprocité obligeant quiconque a participé à un repas analogue en vue duquel, il est amené à tuer à son tour une personne, et loi de solidarité obligeant un sorcier à ne jamais s'attaquer à un confrère, mais au contraire à lui prêter assistance en cas de difficulté. En outre, il ne saurait échapper aux règles communes de propagation des forces spirituelles.

A défaut d'adhérer soi-même à une confrérie de sorciers ou d'être mis en état de négocier activement, en position de force avec ces derniers, il est possible de se laisser marquer de manière incomplète ou atténuée par la sorcellerie pour devenir vacciné contre les maux dont elle est cause. Ou bien on se teinte de l'essence même de la sorcellerie (évoquée par des paroles adéquates), mais en évitant de se donner les moyens d'être sorcier, c'est-à-dire en se privant du type d'énergie nécessaire à la réalisation des actes de sorcellerie. Ou bien on s'imprègne plutôt (ou l'on imprègne son habitation) d'une telle énergie, mais en prenant soin  de la mettre en rapport avec une essence autre que celle de la sorcellerie. Dans le premier cas, on devient protégé comme un sorcier, mais sans être sorcier soi-même, par la loi qui retient un sorcier de s'attaquer à son semblable sous peine d'être aussitôt sanctionné par ses camarades pour avoir violé un de leurs interdits. Dans le second cas, une attaque sorcière ne peut réussir en vertu d'une impossibilité pour l'énergie qu'il lui faut mobiliser de se propager dans un espace déjà saturé par une  énergie identique; toute sa force fait finalement retour à l'agresseur et celui-ci se retrouve bousculé et rendu malade à la place de la personne qu'il désirait frapper.

Parmi les protections anti-sorcières, on distingue les adze-vodou, les bo et bo-vodou anti-sorciers, et pour finir les vodou anti-sorciers.

Contact:

Tel/whatsapp: 00229 98320403
mediumdakou@gmail.com
http://lavraiesolution.e-monsite.com

Date de dernière mise à jour : 17/07/2017

×